Les Marine et Blanc tombent à Hendaye (36-18)

Les Marmandais n'ont pas pu faire fructifier leur domination dans le secteur de la mêlée fermée. (photo : Nathalie Casasnovas) 
 

Les Marine et Blanc tombent à Hendaye (36-18)

 
C’est un match qui laisse un goût amer en bouche, tant on a longtemps cru les Marmandais capables de ramener quelque chose de ce déplacement au Pays Basque. Et ce même après une entame de match tonitruante des Hendayais, peu déstabilisés par l’ouverture du score précoce de Mickaël Becat sur drop (1ère), qui plantaient coup sur coup deux banderilles. Déjà très en vue lors de sa rentrée au match aller, Jérôme Bainçonau a encore fait parler ses qualités de relanceur. Poison constant, l’arrière local était à la conclusion du deuxième essai de son équipe au terme d’une course folle (12-3, 7ème).  
 
Mais dans le sillage d’une mêlée ultra-dominatrice, les visiteurs parvenaient à faire leur retard juste avant la mi-temps. D’abord par l’intermédiaire de Corentin Esclafer, à la conclusion d’un beau ballon porté (15-8, 21ème). Puis grâce à Taraiasi Wara, qui jouait astucieusement un coup de pied rasant pour lui-même avant de plonger en terre promise (35ème). À l’origine de cette action, un énorme travail de sape des avants, qui chipaient la gonfle sur mêlée introduction Hendaye dans les 22 mètres adverses. Des gros qui mettaient encore au supplice les Basques sur une cocotte maison en fin de premier acte, sans pour autant concrétiser. Le score de parité aux oranges (15-15), couplé avec l’excellent retour marmandais, entretenait l’espoir d’un résultat.
 
Réagir tous ensemble contre Montauban 
 
 Un espoir vite douché par Hendaye, ô combien réaliste dans cette partie malgré ses soucis sur les fondamentaux. Désireux de relancer à la main dans ses 22 mètres, Mickaël Becat se faisait subtiliser le ballon et voyait les Basques reprendre les devants au tableau d’affichage, dès la 46èmeminute. Bien que repartis à l’attaque, toujours prompts à envoyer du jeu et dominateurs territorialement, les Marine et Blanc se faisaient de nouveau surprendre par Rémi Gaillardet, une vieille connaissance, qui offrait l’essai du break à sa formation (29-18, 58ème). Un véritable coup de massue, avant l’ultime réalisation des Xuriak signée Joanes Jimenez, et synonyme de bonus offensif (36-18, 77ème). Un score final peu révélateur de la physionomie du match, mais qui vient sanctionner les offensives non abouties des Marmandais alors qu'a contrario, les Hendayais ont su faire mouche à chaque banderille. 
 
Rentrée bredouille de ce déplacement sur la côte Atlantique en dépit de périodes où sa domination fut outrancière, l’USM peut nourrir des regrets. Mais même si la frustration peut être importante, tout n’est pas à jeter dans ce match, loin s’en faut. Il faudra désormais faire en sorte de bien négocier la réception du RC Montauban dès ce dimanche, à Dartiailh, pour se remettre en selle. Et repartir, tous ensemble, vers les chemins de la victoire.
 
 
 
 
 
 
 
COPYRIGHT © 2018 US MARMANDE RUGBY - 47200 MARMANDE - TOUS DROITS RÉSERVÉS