US Marmande 20-0 US Salles

Les "gros" marmandais ont donné du fil à retordre à leurs homologues (photo Jean-Jacques BOUIC)

Quatre points qui font du bien 


Fin de la disette ! Passée entre les gouttes, l’US Marmande a mis un terme à une vilaine série de cinq défaites de rang en dominant sur Dartiailh l’équipe de Salles, dernière du classement (20-0). Une remise en selle qui tombe à pic, à une semaine du derby tant attendu contre l’US Casteljaloux.

Nanti de ses précédentes entames de match ratées, le collectif Bleu et Blanc avait à cœur de rectifier le tir sur sa pelouse ; et prenait, d’emblée, le contrôle des opérations en asphyxiant les Sangliers de Salles, retranchés dans leur camp dès les premières minutes. Sur son aile droite, Adrien Bordes était par deux fois tout près d’ouvrir la marque mais échouait à quelques encablures de l’en-but.

Pour la première de l’ancien pilier Nicolas Matéos sur le banc, ce sont finalement les « gros » qui récompensaient les bonnes dispositions de l’US Marmande. Sur une belle prise en touche de Ludovic Bevilacqua dans les 22 mètres girondins, le groupé pénétrant portait le deuxième ligne Frédéric Lestrade en terre promise. Pour son come-back en équipe fanion, l’emblématique « Poupoune » signait là un retour remarqué après une longue convalescence. Mais en dépit de sa nette domination (dans le secteur de la mêlée, en particulier), Marmande ne virait « qu’à » 10-0 à la mi-temps.

Deux rencontres capitales à venir

Une avance consolidée dans le second acte grâce à la botte de l’arrière Mathias Trellu, auteur d’un 100 % (4/4). Avant que Romain Cheyrou, repositionné à la mêlée, ne porte l’estocade en se faisant la malle petit côté pour le deuxième essai de la partie (20-0). Quoique largement dans les cordes, le point de bonus ne tombera malheureusement pas, et ce malgré les ultimes velléités offensives.

De par cette victoire dans ce duel de mal classés, Marmande creuse un premier écart sur leur adversaire du week-end – désormais relégué à cinq points – et se rapproche du premier non-relégable, l’Isle-Jourdain, qui pointe à quatre unités. De bon augure avant les deux échéances cruciales des prochaines semaines, qui clôtureront la phase aller ; avant de recevoir l’US Orthez le 30 Novembre, les Marmandais effectueront ce week-end un court déplacement à Casteljaloux, au stade Lirac, pour un derby qui s’annonce haut en couleur entre les deux anciens colocataires de feu l’URMC. Un match que ne disputera pas Julien Bouic, tristement expulsé « pour l’exemple » au titre de capitaine (tout comme son homologue sallois), après un début de bagarre générale entre les deux équipes. Nul doute que face au voisin casteljalousain, ses copains auront à cœur de mouiller le maillot pour lui. 


Les compos

US Marmande : Trellu – Bordes, François, C. Bertrand, Cheyrou – Becat (o), Bouic (m, cap) – Moreau, Bevilacqua, Pérais – Germain, Lestrade – Taofifenua, Le Goc, Pottier.
Remplaçants : Menini, Barès, Brignol, Mijoint, Allant, Bau, A. Bertrand.

US Salles : Chevalier – Citrain, Serin, Diez, Bourrut – Ravat (o), Stephan (m) – Salis, Morault (cap), Depecker – Gallego Amaiz, Bechade – Magiel, Carrère, Fouquet.
Remplaçants : Plagnot, Lescarret, Vilmars, Robert, Geretto, Prat, Moala. 

Fédérale B - USM 3-3 USS

À l'image de Maxime Masin, les Marmandais se sont accrochés à leur résultat. (photo Jean-Jacques BOUIC)

Ce sont des trombes d'eau qui se sont abattues sur le stade Georges-Dartiailh ce dimanche, en début d'après-midi, perturbant grandement la rencontre de Fédérale B opposant l'US Marmande à l'US Salles. Sur une pelouse détrempée - et digne d'une pataugeoire - les protégés d'Eric Artifoni et Mickaël Guérin ont néanmoins veillé à ne pas faire de dérapages incontrôlés. 

Tout s'est finalement joué dans le premier acte, durant lequel Dylan Supply a répondu à son homologue girondin. Avec ce tout petit match nul (3-3), les jeunes marmandais accrochent là deux bons points pour la suite du championnat.

L'équipe : Martineau – Bergès, Barbaras, Suspène, Rigodanzo - Supply (o), Breton (m) - Cardoit, Larrey, Sogno - Zanini, Guillonneau - Ounzari, Rouillé, Bachelot.
Remplaçants : Joiret, Puault, Delpit, G. Brignol, Masin, Pagotto, Lence.