Marmande prend le meilleur sur Castelsarrasin (45-27)

Marmande prend le meilleur sur Castelsarrasin (45-27)

 
Quel plaisir ! Au terme d’une rencontre totalement enjouée, où neuf essais ont été inscrits, l’US Marmande a dominé avec la manière le CA Castelsarrasin (45-27), leader de la poule 6. Une victoire bonifiée qui permet de consolider la quatrième place, qualificative, à une journée du terme de la phase régulière.
 
Si les Marine et Blanc ont enthousiasmé le public de Dartiailh par leur allant offensif, la performance de leurs adversaires est également à saluer. Venu avec des intentions, Castelsarrasin n’a jamais cherché à fermer le jeu dans ce match, au point de frapper les premiers après un gros quart d’heure de domination. L’essai de Clermont, en force, avait de quoi faire rire jaune (3-10, 16ème). Pris à la gorge d’emblée, l’USM perdait en plus son talonneur Claude Taofifenua sur blessure. Victime d’une fracture du péroné, « Tonton », poutre du pack, sera indisponible plusieurs semaines.
 
6 essais à 3
 
Deux coups durs qui ne décontenançaient pourtant pas les locaux, avides de repartir vers l’avant. Après une chistera de Mickaël Becat, ils balayaient le terrain par Benoit Broudiscou, Guillaume Barbaras et Patrice Maystre, qui fixait à merveille pour Julien Garrabos. D’un crochet intérieur, le puissant ailier remettait les deux équipes à égalité (10-10, avec la transformation de Becat). Mieux, après deux chaudes alertes terminées dans l’en-but castelsarrasinois, ils passaient devant grâce à Benoit Broudiscou, qui jouait rapidement une pénalité à cinq mètres (35ème), puis Jérémy Barès, en position d’ailier, qui résistait au retour de quatre défenseurs (40ème). Aux oranges, l’avance était portée à +13 (23-10).
 
Dans cette belle après-midi de rugby, Castelsarrasin répondait du tac-au-tac en début de second acte par une pénalité de Gendre et un essai de Limbert. Revenus à 23-20, les Tarn-et-Garonnais se relançaient complètement, avant que les Marmandais ne remettent un coup d’accélérateur. Omniprésent ce week-end, Benoit Broudiscou remettait les siens dans l’avancée d’une sortie de mêlée ravageuse. Sur le renversement, Joffrey Vaitanaki trouvait Patrice Maystre qui terminait le travail d’un superbe « tchik-tchak » (28-20, 51ème).
 
BB King
 
Les Marine et Blanc aggravaient la marque par l’intermédiaire de Corentin Esclafer (60ème) avant d’offrir aux spectateurs de Dartiailh la petite merveille de l’après-midi : alors à l’attaque des 22 mètres marmandais, les visiteurs se faisaient intercepter par Benoit Broudiscou, décidément dans tous les bons coups. Le troisième ligne centre trouvait à hauteur Corentin Esclafer qui servait à son tour Maleli Bula. Le centre fidjien faisait le reste : d’une accélération foudroyante de 60 mètres, il déposait tous ses vis-à-vis pour aplatir la gonfle entre les perches, et inscrire le sixième essai marmandais de la partie (45-20, 64ème).
 
Malgré une nouvelle réalisation tarn-et-garonnaise (Rachou, 71ème) et une énorme frayeur sur la dernière action du match (en-avant de Limbert dans l’en-but), les hommes du tandem Matéos / Saint-Loubert décrochaient une victoire bonifiée (45-27), la deuxième consécutive après Orthez. Suffisant pour s’ouvrir les portes des phases finales ? Pas exactement. À Lannemezan, dans le derby bigourdan, Lourdes décrochait le point du bonus défensif… à la 80ème et dernière minute, repoussant l’échéance de la qualification au 24 avril, date de l’ultime journée de championnat. Sur la pelouse de Saint-Jean-de-Luz, un point suffira au bonheur des Marmandais pour ne pas avoir à se soucier du résultat des Lourdais, qui recevront Orthez dans le même temps, et qui devront impérativement s’imposer avec le bonus offensif. Verdict dans deux semaines et demie au Pavillon Bleu !

L'équipe : Maystre - Wara, Barbaras, Bula, Garrabos - Becat (o), Allant (m) - Bevilacqua, B. Broudiscou, Mijoint - Marmié (cap), Vaitanaki - Barès, Taofifenua, Pottier.  Remplaçants : Le Goc, Pottier, Baffou, Germain, Esclafer, François, J. Fédrigo.