Interview de Louis Sogno

En convalescence depuis plus d'un mois, Louis Sogno, l'un des capitaines de la Fédérale B va opérer son retour à la compétition ce dimanche, pour la réception de St-Junien. L'occasion pour lui de faire un premier bilan sur la saison de la B et d'inciter les nombreux supporters de l'USM à venir encourager la B dès 13h30 !

Interview réalisée ce vendredi, avant l'entrainement de la Fédérale B.

Louis, tu reviens de blessure et tu vas rejouer dimanche, comment s'est passée la convalescence ?

La convalescence se termine ce soir. Je suis impatient. Cela fait surtout plaisir de me dire que je vais reprendre en espérant que j'ai pris assez de temps pour récupérer. Je n'ai pas joué depuis trois matchs. J'ai repris le physique la semaine dernière et je fais mon premier entrainement avec les copains ce vendredi en espérant un premier match dimanche.

Comment bien revenir à la compétition ?

En ayant un temps de jeu pas trop long pour être suffisamment en forme (rire) mais surtout en gagnant, avec la manière si possible. 

La Fédérale B a subi sa deuxième défaite la semaine dernière, comment bien repartir de l'avant ?

Il faut faire un bon match dans tous les domaines. Il faut assurer une bonne conquête et essayer d'envoyer le plus de jeu possible. Si on s'applique correctement, il y aura la victoire. 

St-Junien qui a déjà fait un forfait, n'est pas forcément dans les meilleures dispositions, comment bien aborder votre match ?

Il faut l'aborder avec beaucoup de sérieux, avec autant de motivation que quand on se déplace chez des équipes mieux classées. Il faut faire une grosse entame de match pour se mettre en confiance et pour qu'ils comprennent qu'à Dartiailh, rien ne sera possible pour eux. Il faut qu'on ait un niveau de jeu le plus haut possible durant toute la rencontre. 

La Fédérale B est mise en avant cette semaine, est-ce que vous ressentez le fait qu'on en parle parfois moins ?

Oui, on le ressent forcément, on aimerait qu'on parle plus de nous et de nos résultats. Mais on est l'équipe réserve, c'est normal que ce soit la première qui passe dans une premier temps. C'est à nous d'avoir de bons résultats, de bien jouer et de faire plaisir aux gens. C'est comme ça qu'on parlera de nous. 

Il reste deux matchs avant la trêve, l'objectif sera forcément de se rapprocher le plus possible de Lormont...

Il y a l'objectif de gagner dimanche à la maison. Il faut prendre les matchs les uns après les autres. On se déplacera à Tulle pour gagner même si ce ne sera pas évident car ils sont cinquièmes en B et ils vont vouloir aller chercher la qualification le plus longtemps possible. On va nous essayer de se rapprocher de cette première place et si on peut l'avoir à la trève, on ne s'en privera pas !

Quelles sont les relations entre les deux groupes séniors ?

Il y a un noyau dur entre la première et la B de joueurs qui se connaissent depuis plusieurs années. On se voit avant les entrainements, pendant les repas, le dimanche dans le bus ou aux réceptions, on plaisante tous ensemble. On a des liens et on fait en sorte de les garder. Vu qu'il y a un super état d'état esprit, il y a une bonne ambiance sans qu'il n'y ait de divisions.

Est-ce que tu penses que l'état d'esprit contribue à expliquer les bons classements des deux équipes ?

Oui, bien sur ! Il y a du recrutement en première qui fait que ça descend en B donc de ce côté sportif, c'est bien. Mais c'est sur que s'il n'y avait pas de bon état d'esprit derrière, ça serait compliqué. Je fais partie de ces personnes qui pensent que du moment où tout le monde vient avec le sourire et s'entend bien, ça ne peut que fonctionner. En tout cas on met tous les éléments pour.  

Malgré ton jeune âge, tu es quasiment un des plus vieux avec notamment Mathias Cardoit ou Corentin Esclafer dans cette très jeune équipe, quel rôle jouez-vous avec les jeunes pousses ?

On essaye de montrer l'exemple car on sait un petit peu comment ça se passe dans une saison. Il faut qu'on soit irréprochables après de notre côté. Après comme j'ai déjà dit, il y a un très bon état d'esprit de leur part. Ils s'investissent bien, ils prennent le rythme car ce n'est encore que le début. Leur adaptation a été facilitée par le fait qu'ils étaient très nombreux à monter séniors et qu'ils se connaissaient déjà. Le stage d'avant saison a permis de tous faire connaissance. Au fur et à mesure des matchs, on arrive à trouver cette complémentarité rugbystique qui est importante. 

Pour finir, un petit mot pour les supporters de l'USM pour les encourager à venir voir la B ?

Qu'ils continuent surtout à venir au stade mais 1h30 plus tôt. On essaiera de faire le maximum de jeu pour qu'ils soient contents d'être au stade. On fera tout pour qu'ils prennent du plaisir et qu'on leur donne la victoire à chaque fois qu'ils viennent nous voir.

Un grand merci à Louis Sogno pour sa disponibilité... Et également à Jonathan Lenze dont les réponses ont été coupées au montage...