Le derby pour l'US Marmande

Dans un match qui s'est surtout joué devant, Maleli Bula amorce une relance. (Photo Alain Guilbaud - Sud Ouest
 

Le derby pour l'US Marmande

 
C’est une rencontre toujours spéciale qui a commencé par une superbe communion entre les enfants de l’Ecole de Rugby et les 22 joueurs couchés sur la feuille de match. Sous l’impulsion de Maleli Bula, les petits Marmandais ont rejoint le cercle formé par les Marine et Blanc au coup d’envoi, pour partager ensemble les ultimes secondes avant le début du combat. Comme « couvés » par leurs aînés, les jeunes pousses du club en garderont sans doute un souvenir impérissable.
 
Les « gros » se sont régalés
 
Solidarité et unité, deux maîtres-mots que l’USM s’est également attelée à respecter sur la pelouse, face au meilleur ennemi casteljalousain. Et bien lui en a pris puisqu'au terme d’une superbe débauche d’énergie, elle a remporté sans contestation possible ce derby (15-3), pourtant disputé en infériorité numérique pendant plus de quarante minutes. Auteur du premier essai de la partie dès la 8ème minute, le flanker Rémy Moreau a été expulsé juste avant la pause pour un mauvais geste dans un ruck, sous les yeux de l’arbitre. Un vrai tournant dans ce match indécis, pensait-on ; une aubaine offerte aux visiteurs qui, bien que privés de lancements propres, restaient dans la partie grâce à Kévin Girou, à l’aise dans l’occupation du terrain et auteur d’une pénalité. Le score étriqué aux oranges (5-3) laissait présager un deuxième acte bien plus complexe encore, à quatorze contre quinze.
 
Il n’en fut pourtant rien. Le vent en poupe, Marmande a réussi à se transcender à l’image de son paquet d’avants. Désireux de remettre les pendules à l’heure après le match aller, les « gros » ont accentué leur domination dans les secteurs de la touche et de la mêlée fermée après la mi-temps, même avec un élément en moins. En tête de pack, les expérimentés Christophe Marchand et Brahim Baffou ont montré l’exemple, bien soutenus par le jeune attelage Marmié – Moser (23 ans de moyenne d’âge à peine). Sûr dans ses lancers, le talonneur Claude Taofifenua a également fait valoir ses qualités de percussion. « On a tué ce match dans les quinze premières minutes de la deuxième mi-temps », confiait Nicolas Matéos à l’issue de la rencontre.
 
La quatrième place à portée de fusil
 
Un quart d’heure durant lequel l’USM infligeait un 10-0 à son adversaire. D’abord grâce à la filouterie de son demi de mêlée Valentin Allant, qui se faisait la malle petit côté après un bon travail de sape de son pack (10-3, 44ème). Puis grâce au coup de chausson de Benoit Broudiscou, auteur d’une transformation en coin et d’une pénalité importante qui distançait pour de bon Casteljaloux (15-3, 56ème). Comme lors du lever de rideau, le point de bonus offensif aurait même pu tomber dans l’escarcelle des locaux en fin de partie… Sans réussite, les Rouge et Blanc parvenant à écarter le danger. Devant un public venu nombreux, les Marmandais ont réalisé une partition solide et pleine de panache, qui leur permet de compter désormais dix points d’avance sur la zone rouge… et sur les Cadets de Gascogne, premiers relégables.
 
Un pas de plus vers le maintien, donc, pour les hommes du tandem Matéos / Saint-Loubert, qui peuvent toujours lorgner cette quatrième place synonyme de phases finales. Un strapontin désormais détenu par Orthez, vainqueur d’Hendaye ce week-end (22-10). Il reste aux Marine et Blanc six matchs pour passer devant, avec comme point d’orgue… la réception des Béarnais le 27 mars prochain, lors de la 16ème journée. Un choc qui pourrait bien faire office de « finale pour la qualification » à condition de ne pas perdre du terrain en route. Premiers éléments de réponse dans trois semaines pour la reprise du championnat !
 
 
L'équipe : Maystre - Wara, Barbaras, Bula, Garrabos - François (o), Allant (m) - Bevilacqua, B. Broudiscou, Moreau - Marmié (cap), Moser - Baffou, Taofifenua, Marchand. Remplaçants : Cazautets, Barès, Pottier, Zanini, Mijoint, Fumey, J. Fédrigo. 
 
Plus de photos du derby sur le site Internet du Républicain